La République n'a pas besoin de savants
A propos de La République n'a pas besoin de savants, livre d'entretien de Michel Marmin avec Ludovic Maubreuil, Pierre-Guillaume de Roux | 288 p. | 20,90 €

Derrière ce titre énigmatique, emprunté au bourreau d’Antoine Lavoisier, c’est l’un des critiques cinématographiques les plus attachants de ces cinquante dernières années qui se dévoile enfin dans des Mémoires dialoguées où se croisent Dino Risi, Alain Corneau, Jacques Vergès, Gérard Blain, Gabriel Matzneff, Joël Séria, Léo Malet et Jean Parvulesco. Du Service de Recherche de l’ORTF – où il devient le disciple de Pierre Schaeffer – jusqu’aux expérimentations métapolitiques de la Nouvelle Droite en passant par la réalisation de courts-métrages en 16 mm, Michel Marmin a multiplié les occasions de creuser le sillon fertile de ses (poly)fidélités amoureuses, amicales ou artistiques au cœur d’une époque que l’on imagine, à tort peut-être, beaucoup plus libre que la nôtre. La République n’a pas besoin de savants n’a pourtant rien d’un exercice de nostalgie : porteur d’une culture littéraire et cinématographique que l’on devine plus considérable que ce qu’il veut bien nous laisser croire, Michel Marmin nous fait don de la pesée de sa propre existence, nous entraînant dans ses équipées de jeunesse comme dans ses quêtes métaphysiques, et ne craignant ni les examens de conscience, ni les corrections d’enthousiasme, les abjurations. En écrivain conséquent, il sait aussi qu’il n’est pas de grands mémoires sans regrets ni remords. Et s’il ne fallait, justement, ne retenir qu’un regret exprimé par notre mémorialiste, ce serait cette soirée à l’hôtel Lutecia où le jeune Marmin, ostensiblement dragué par Leni Riefenstahl qui du haut de ses 76 ans l’invitait dans sa chambre, s’est « hypocritement dégonflé ». Sachant combien est suave et douloureux et lancinant le souvenir de ces femmes que l’on n’a pas su ou pas voulu prendre, nous ne pouvons, en l’assurant de notre amitié, que compatir.

Bruno DENIEL-LAURENT

La Revue des Deux Mondes - juin 2017